Le séminaire d’été du réseau Alsace Tech s’est déroulé sur les hauteurs du massif vosgien, les 16 et 17 juin 2022 et a rassemblé près de 50 représentants des écoles.

Questionner la transition écologique et sociétale

Pendant deux jours, les directeurs des 14 grandes écoles du réseau alsacien, ainsi que leurs proches collaborateurs et collaboratrices, se sont réunis pour questionner l’approche de la transition écologique et sociétale dans l’enseignement supérieur.

Pour les accompagner dans leur démarche, ils ont sollicité l’expertise d’un groupe français de grandes écoles d’ingénieurs et de management. L’Institut Mines-Télécom (IMT) a enclenché en 2020 une stratégie collective ambitieuse pour l’avenir. En juin 2021, l’IMT la rendait concrète en signant une feuille de route sur la transition écologique.

Ce document opérationnel et engageant est très inspirant pour le réseau alsacien. Sa mise en œuvre par des équipes dédiées à la transition écologique et actives sur chaque campus est déclinée selon 5 axes de transformation :

  • S’engager à tous les niveaux d’organisation
  • Former de futurs ingénieurs et managers conscients, responsables et outillés
  • Affirmer une recherche à impact dédiée aux enjeux de la transition
  • Développer des écosystèmes de la transition écologique
  • Viser des éco-campus dans toutes les écoles

Conférence et groupes de travail

Anne Monnier, chargée de mission transition écologique à l’IMT depuis 2020, est venue témoigner de la transformation du réseau. La similitude entre les deux réseaux de grandes écoles rend précieux ce partage d’expérience.

L’initiative affiche l’objectif d’accélérer la prise de conscience des participants et de les faire profiter de conseils en matière méthodologique, en plus de ceux disponibles via d’autres initiatives telles que celle menée par le Shift Project ou le CECT avec les accords de Grenoble.

L’intervention a permis d’aborder le contexte d’un point de vue international et local, puis de présenter des exemples réels pour plusieurs types d’activités, et enfin de partager les freins rencontrés autant dans la mise en œuvre que dans l’impact escompté, et des perspectives sur la levée de verrous.

Les membres d’Alsace Tech ont ensuite été invités à se retrouver autour d’un temps d’étude en trois groupes de travail : Gouvernance / Formation-pédagogie / Relations partenariales.

 

La conférence et les groupes de travail qui ont suivi ont été très participatifs.

Preuve, s’il en fallait une, que les transitions s’opéreront de manière collective.