Actualité du réseau

Summerschool "Die Brücke" : le retour !


18 étudiants - 8 germanophones, 10 francophones - participent à la troisième édition de l’école d’été franco-allemande organisée par le réseau des grandes écoles Alsace Tech et ses partenaires NovaTris et TriRhenaTech. 10 jours sur le campus mulhousien de l’UHA pour améliorer leur niveau de langue, échanger en équipes binationales, être sensibilisé à l’environnement interculturel dans lequel les participants évoluent et surtout vivre de belles expériences humaines.

1 groupe, 4 équipes, 9 tandems et 1000 échanges

 

Pour sa troisième édition, cette école d'été, portée par le réseau Alsace Tech, réunit pendant 10 jours sur le campus de Mulhouse 10 étudiants français des grandes écoles et  IUT d'Alsace et 8 étudiants allemands et suisses des Hochschulen membres de TriRhenaTech, mais aussi d'Universités allemandes partenaires de l'Université Franco- Allemande.
 
Comme le souligne Laurent Bigué, directeur de l’Ensisa et vice-président d’Alsace Tech, dans son message d’accueil, « pour la 3e année consécutive, ce nouveau groupe franco-germano-suisse vient apporter en cette fin d’été, de la vie et une ouverture sur le monde dans  notre école d’ingénieurs».
 
Charlène, étudiante en cursus trinational à l’école de biotechnologie de Strasbourg (ESBS) avoue avoir eu « un peu peur car mon niveau d’allemand est moyen mais l’ambiance est bonne et je suis heureuse d’être là. J’ai envie de progresser et de lier des amitiés ».
 
« Ce projet a pu voir le jour grâce à une fructueuse coopération avec NovaTris,le Centre de compétences transfrontalières de l'UHA  et  TriRhenaTech, tant pour le montage du programme que pour la coordination sur place pendant les 10 jours », précise  Serge Neunlist, Vice-président de l’UHA et vice-président de EUCOR, le Campus européen.
 
« Die Brücke » est financièrement soutenue par l'Université franco-allemande, 
les investissements d'avenir via l'Unistra dans le cadre notamment du programme Eucor Entrepreneurship, ainsi que le fond européen de développement régional (FEDER). Grâce à ces différents soutiens,  les frais de participation sont limités à 200 euros par étudiant.

 

Un programme transfrontalier : Siemens, Bürkert, Peugeot/Eco-quartier Vauban, Freiburg


Pour cette 3e édition « nous avons exigé des étudiants un niveau de langue supérieur à l’année passée afin de faciliter le travail en équipe franco-germanique sur les projets d’entreprises et le transfert de compétences interculturelles» soulignent Marie Wolkers, directrice d’Alsace Tech, Jean Pacevicius, coordinateur TriRhenatech et Marie-Astrid Benard,chargée de projets, Eucor- Le campus européen.

 

Lors de la première séance, les étudiants répartis en 4 groupes, ont réalisé une « œuvre d’art » symbolisant leur définition de l’interculturel. Pour Théo, Guillaume, Martin et Julia venus de Mulhouse, Dresde et Bâle, le bateau coloré qu’ils ont conçu représente « le mouvement et les rencontres, des choses essentielles à l’interculturalité et qui permettent l’échange et l’amitié »
 

 

Durant leur séjour mulhousien, un programme très riche est proposé aux étudiants :

- 13 h d'échanges linguistiques en tandem animés par 2 tutrices de l’UHA,
- 3 demi-journées destinées à sensibiliser les étudiants aux compétences interculturelles assurées par deux intervenantes de NovaTris, 
- l’intervention des entreprises Bürkert, et Siemens,
- 6 demi-journées de travail en équipes mixtes franco-allemandes sur des projets soumis par ces entreprises, mais aussi un sujet libre d’entrepreneuriat -  tous accompagnés par un tuteur en gestion de projet enseignant à l’Ensisa et une intervenante de NovaTris,
- des excursions à l’usine Peugeot de Mulhouse, l'éco-quartier Vauban, une microbrasserie à Freiburg et la découverte de Mulhouse,
- mais aussi des moments conviviaux, avec notamment des soirées culinaires françaises et allemandes dont ils ont à concevoir et réaliser le menu ensemble !