Alsace Tech a clôturé fin avril son premier cycle de conférences sur la thématique de l’intelligence artificielle. Ce cycle, qui s’inscrit dans une démarche de sensibilisation des élèves et de renforcement de leurs connaissances, a réuni entre automne 2020 et avril 2021 pas moins de 1222 jeunes et plus de 800 professionnels. Le réseau prépare déjà pour l’an prochain un programme de formation dédiée et coconstruit par les grandes écoles.

Et pour cause, cette technologie s’applique à de nombreux domaines d’activité et transformera sans aucun doute les métiers de demain.

LE CYCLE DE CONFERENCES IA

Depuis l’automne 2020, Alsace Tech a organisé 9 conférences autour de la thématique de l’intelligence artificielle, en collaboration avec les écoles du réseau. Pour Romuald Boné, Vice président IA du réseau « Le développement de l’IA constitue aujourd’hui un avantage considérable en termes de réussite et de compétitivité pour les entreprises et doit être mieux connu des futurs diplômé·es ».

Ces conférences — à destination des étudiant·es —  s’inscrivent dans une démarche de sensibilisation et de renforcement des thématiques liés à l’IA au sein des grandes écoles d’Alsace Tech. De novembre à avril 2021, 9 conférences en distanciel ont réuni pas moins de 1222 élèves, (dont 998 des écoles du réseau).

Si la première partie de ce cycle de conférence était centrée sur les notions fondamentales de l’IA, les conférences de ce début d’année 2021 se sont davantage focalisées sur l’application de l’IA dans des secteurs d’activités spécifiques.

Crédit image : © Freepik

Il était également question de réfléchir aux enjeux de l’IA, concernant notamment la gestion des données, qui sont au cœur de cette technologie, mais aussi à la place que l’IA occupera dans le monde de demain. Le développement de l’IA concerne ainsi une multitude de domaines : l’industrie, la chimie, l’environnement et la médecine en passant par l’aménagement, le numérique et la construction.

Dans le cas par exemple de la construction, l’utilisation du Deep Learning (une des techniques de l’IA) représente un réel moyen d’optimisation dans la gestion de l’état des revêtements routiers. Grâce à cette technologie, les modèles informatiques peuvent effectuer à partir d’images, de textes ou bien de sons, des tâches de classification afin de déterminer certains modèles. Dans la conférence du 13 avril « Aménagement, construction et IA », Sebastien Szollosi explique dans une vidéo démonstrative l’utilité du Deep Learning.

« La gestion des routes constitue une part importante du budget des départements, souvent consacré aux réparations de celles-ci. Les fissures d’aujourd’hui étant les nids-de-poule de demain, elles constituent un bon indicateur de gestion de la dégradation des routes. Les moyens de détection des fissures routières […] nécessitent souvent des machines très sophistiquées et encombrantes. Avec la plateforme Argis, il suffit simplement d’avoir une vidéo en entrée pour pouvoir faire la même analyse », affirme-t-il.

Dans le domaine des matériaux et des applications biomédicales, le Professeur Yves Remond de l’ECPM a présenté lors de la conférence du 20 avril l’application de l’IA à la chirurgie, à travers la numérisation en temps réel du foie.

« Lors d’une intervention liée à une tumeur cancéreuse du foie, l’enjeu pour le chirurgien est d’éviter de couper une grosse veine ou une artère en raison des mouvements du foie qui se déplace (parfois jusque 8cm). […] par la respiration, le cœur qui bat. Une solution serait ainsi de projeter des images en temps réel du foie, or cela demande de résoudre des équations aux millions d’inconnues à chaque 15 centième de seconde. Grâce à l’intelligence artificielle et la gestion des données par le Manifold Learning, cela s’est avéré possible. »

DE NOUVEAUX PROJETS LIES A L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Alsace Tech a pour projet de développer un programme multidisciplinaire à destination des étudiant·es afin de poursuivre la démarche de renforcement des connaissances et compétences en IA. Ce programme inclut l’organisation d’une école de printemps sur 4 jours, qui serait notamment un moyen pour les participants d’approfondir des notions plus techniques en IA.

En outre, Alsace Tech projette, sous réserve de financements complémentaires sollicités auprès de la Région et des collectivités, de créer à terme une formation double compétence pluridisciplinaire en IA pour les diplômé·es ingénieurs des écoles du réseau.  Une telle formation coconstruite par les écoles, représente une opportunité pour les entreprises, de plus en plus en recherche de tels profils.

Quant au cycle des conférences, ce dernier reprendra fin septembre 2021, et abordera de nouvelles thématiques relatives à l’intelligence artificielle.