20 étudiant(e)s – 10 germanophones, 10 francophones – participent depuis le 22 août dernier à la 5éme école d’été trinationale organisée par le réseau des grandes écoles Alsace Tech et ses partenaires NovaTris (le Centre de compétences transfrontalières de l’Université de Haute-Alsace) et TriRhenaTech (l’alliance des grandes écoles en sciences appliquées du Rhin supérieur.

Offrir un nouveau regard binational sur des problématiques d’entreprises

Cette année marque l’inscription de Die Brücke dans le cadre du projet Upper Rhine 4.0 financé par le programme Interreg Rhin Supérieur qui vise à accompagner les entreprises dans leur transition vers l’industrie 4.0.

Les étudiants ont donc travaillé pendant 10 jours en équipes interculturelles  sur 5 projets en lien avec l’entreprise du futur, proposés par 4 enteprises franco-allemandes (ALE International, Bürkert, Systancia et Technology & Strategy).

L’entreprise allemande Bürkert a répondu à l’appel à projet d’UpperRhine 4.0 car, selon Marion Neukam, innovation manager, « faire travailler en équipes franco-germano-suisses des étudiants permet d’apporter un regard neuf et créatif sur des enjeux réels pour notre entreprise. Cet exercice correspond pleinement aux valeurs de notre société. Nous avons proposé 2 sujets autour de l’écologie industrielle ou la préservation de la ressource en eau car ils constituent les défis de l’entreprise du futur : l’économie frugale. ».

Fabienne, jeune allemande, qui achève des études franco-allemandes, participe pour perfectionner son français mais surtout pour la dimension gestion de projet qui sera au cœur de sa future carrière. Lucas, en dernière année d’ingénieur textile et fibre de l’Ensisa, il s’agit de s’ouvrir un maximum de possibilités pour son premier emploi en additionnant les opportunités en France,  en Allemagne et  en Suisse.

Comme le souligne Serge Neunlist, Vice-Président de l’UHA Relations transfrontalières et Eucor – le Campus européen aux côtés de Laurent Bigué, directeur de l’Ensisa et vice-président d’Alsace Tech, dans son message d’accueil, « la force du programme de cette école d’été est d’apprendre dans un contexte interculturel et convivial -mêlant autonomie et encadrement – en se confrontant à des problématiques d’entreprises bien réelles. »

La présentation des projets aura lieu ce vendredi 31 août de 15h30 à 16h à l’ENSISA.

A partir de 16h, en salle du conseil de l’ENSISA, aura lieu la remise des diplômes ainsi qu’un verre de l’amitié avec tous les partenaires et les entreprises.

Un programme de part et d’autre du Rhin

Le programme de cette école d’été est intense et offre aux participants :

  • 13 h d’échanges linguistiques en tandem, animés par 2 tutrices de l’UHA ;
  • 3 demi-journées destinées à sensibiliser les étudiants aux compétences interculturelles, assurées par un intervenant de NovaTris ;
  • 6 demi-journées de travail en équipes mixtes franco-allemandes sur des projets proposés par les entreprises ALE International, Bürkert, Systancia et Technology&Strategy. L’accompagnement est assuré par un tuteur en gestion de projet enseignant à l’Ensisa et un intervenant de NovaTris ;
  • la visite de l’éco-quartier Vauban, d’une microbrasserie à Freiburg, du site industriel de Bürkert à Triembach au Val ainsi qu’une découverte du centre-ville historique de Mulhouse ;
  • mais aussi des moments conviviaux, avec notamment des soirées culinaires françaises et allemandes dont ils ont à concevoir et réaliser le menu ensemble !

Die Brücke bénéficie d’un double soutien : dans le cadre du projet Upper Rhine 4.0 porté par l’INSA de Strasbourg, le programme INTERREG Rhin Supérieur facilite le transfert de savoir à destination des PME en faisant notamment travailler des étudiant·e·s sur des problématiques d’entreprises. La dimension linguistique et interculturelle du projet est quant à elle financée par le programme Investissement d’avenir à travers NovaTris et le projet Eucor Entrepreneurship porté par l’Unistra.